Kaffrine : ECONOMIE Fatou Diouf, une femme leader au service du développement

Elle est la Présidente du Réseau des femmes transformatrices de la région de Kaffrine, son nom Fatou Diouf, une femme leader, toujours au service du développement et de l’autonomisation des femmes bientôt plus de 30 ans.
Agé de la cinquantaine, celle qu’on appelle la dame de fer a sillonné beaucoup de villages et de
pays pour défendre et lutter pour l’autonomisation des femmes.
Originaire de Ndoucoumane, elle a commencé ses activités en 1986 dans le développement au
groupement de Sagna en tant qu’animatrice.
« En février 1988,j’ai effectué ma première visite en France, avec le partenaire ou une association Echanges et solidarités. En 2004,j’ai commencé après à aller dans les foires Fidak (Foire internationale de Dakar) , Fiara (Foire internationale de l’agriculture et des ressources animales )avec les femmes de la région , qui sont très braves et dynamiques » explique—t—elle. En 2019, Khady Diouf participe au salon international de France grâce à l’appui de la chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de kaffrine, son partenaire numero1, qui ne cesse de l’accompagner, dit-elle.
Très active , rigoureuse , disponible , brave , dynamique , engagée , modeste et ambitieuse , Fatou Diouf , malgré sa taille , reste une modèle de réussite et d’abnégation , d’après certaines de ses proches au quartier Kaffrine2 Sud.
« Toute sa vie, c’est le développement, l’autonomisation des femmes et le travail. C’est notre modèle, notre référence » a témoigné une jeune dame, préférant garder l’anonymat.
Aujourd’hui, elle est la Présidente du GIE Fass Diom Liguey de kaffrine, également , présidente union communale des femmes en élevage de kaffrine (Dirfel) , présidente du réseau des femmes transformatrices régionales Nano Der , présidente du GIE Fass Diom des femmes de cauries régionales .
Selon elle, les femmes de kaffrine sont dans la transformation, savonnerie les céréales et la
nutrition.


Au—delà, des activités génératrices de revenus, Fatou Diouf accompagne les femmes à avoir des soins de qualité de moindre cout. Raison pour laquelle, elle a trouvé une stratégie d’enrôler beaucoup de femmes dans certaines mutuelles de santé de kaffrine.
Une femme qui, sa maison a toujours été le lieu de passage et de logements provisoires de beaucoup d’élèves, et enseignants venant des autres localités.
Son combat défendre les femmes
«Aujourd’hui nous bénéficions des projets de l’état certes à travers notre entreprise, mais

nous voulons plus accompagnent pour assurer l’autonomisation des femmes. Les femmes des communes rurales doivent aussi être accompagnées et les personnes vivant avec un handicap, car, c’est des responsables, très braves qui se débrouillent sans moyens.
Seul le développement m’intéresse. C’est pourquoi je m’investis personnellement pour former et appuyer les femmes chez moi, avec du matériel que j’ai acquis de pleine» dit—elle.
Les femmes de kaffrine veulent plus de formation , d’accompagnement à travers la formalisation , surtout les autorisations de fabrication et de mise en vente (FRA) , mais également des lieux de travail adéquats et même des moyens de transport , pour faciliter la commercialisation des produits , a plaidé Mme Diouf.
Elle reconnait toutefois, que beaucoup d’efforts ont été déployés par l’Etat du Sénégal et
certains partenaires pour les accompagner dans Ieur travail.
La dame de fer qui a accumulé des années d’expérience dans la transformation agroalimentaire, estime qu’elles sont dans une région où l’agriculture domine comme activité. C’est donc bien de pouvoir aider les femmes à accéder à la terre, à pouvoir se doter de machines et des unités de transformation, souligne—t—elle.
Cependant, elle appelle les autorités à organiser des foires locales dans la région de Kaffrine pour les aider à écouler Ieurs marchandises, tout comme elle invite les autorités à se déplacer durant les foires nationales et internationales pour soutenir les femmes de Ieur localité.
Profitant de l’occasion, elle a remercié, madame TaII , Ndeye Sylla , la directrice régionale de la famille de sa vision et de son leadership d’accompagner les femmes de la région . « Elle nous accompagnent et nous appuient beaucoup. Nous la remercions vivement de son esprit d’ouverture » a—t—elle saluée.»
« Je voudrais remercier personnellement la chambre de commerce de kaffrine, l’ancienne équipe comme l’actuelle équipe de Ieur accompagnement. le président Docteur Moustapha Diop et son infatigable secrétaire général, Thierno Ndao , un homme dynamique , rigoureux et disponible dans le travail , qui ne cesse de nous accompagner. Nous les remercions vivement de l’encadrement, des conseils et de l’appui »juge-t-elle.
Egalement, elle a remercié toutes les autorités de la région de kaffrine sans exception, de Ieur
soutien.
Distinctions


Après ce riche parcours et ce travail bien accompli au service des femmes, Fatou Diouf a été
honoré plusieurs fois par différents organismes comme partenaires.
Meilleure femme transformatrice de la région de kaffrine, Iors du festival national des arts et de la culture ( Fesnac) , organisé à Kaffrine en 2023.
Lauréate de la deuxième édition du Business Academy , organisé par l’ADEPME.
Bénéficiaire de l’autorisation de fabrication et de mise en vente ( code FRA) , pour la
fabrication , de la vente , la transformation et le conditionnement en vue des produits destinés

à travers le GIE Fass Diom.
La dame de fer a également obtenu le certificat de propriété de codes à barres décerné par International Barcodes Network.
Récemment, Iors de la célébration de la journée internationale de la femme, célébrée à kaffrine, elle a été décorée et honorée par les femmes de la région, pour services rendus.
Elle a également remporté le prix de la meilleure boisson Iors de la 3eme concours national d’art culinaire sur le consommer local en 2012, au centre régional d’enseignement technique féminin (CRTEF) de Fatick.
Pour elle, Les femmes du Sénégal sont plus que vaillantes. C’est pourquoi, elles méritent tous les honneurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *