Tenue du scrutin, internet, liberté de manifester: Les injonctions de Washington à Macky Sall

Washington durcit le ton après un premier appel au respect du calendrier électoral. Dans un communiqué au vitriol, le Département d’État américain enjoint le gouvernement sénégalais à organiser l’élection dans les délais fixés par la constitution c’est-à-dire le 25 février prochain. Washington a également demandé au régime de Macky Sall de «rétablir immédiatement le plein accès à Internet et à garantir les libertés de réunion pacifique et d’expression, y compris pour les membres de la presse». Voici in extenso la déclaration du Département d’État américain.
« Les États-Unis sont profondément préoccupés par les mesures prises pour retarder l’élection présidentielle du 25 février au Sénégal, qui vont à l’encontre de la forte tradition démocratique du Sénégal. Nous sommes particulièrement alarmés par les informations selon lesquelles les forces de sécurité ont expulsé de force des parlementaires qui s’opposaient à un projet de loi visant à retarder les élections, ce qui a donné lieu à un vote à l’Assemblée nationale qui ne peut être considéré comme légitime compte tenu des conditions dans lesquelles il s’est déroulé. Les États-Unis exhortent le gouvernement du Sénégal à organiser son élection présidentielle conformément à la Constitution et aux lois électorales. Nous appelons également le gouvernement sénégalais à rétablir immédiatement le plein accès à Internet et à garantir que les libertés de réunion pacifique et d’expression, y compris pour les membres de la presse, soient pleinement respectées. Les États-Unis resteront engagés auprès de toutes les parties et partenaires régionaux dans les jours à venir » source seneweb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *